Histoire de Forestville

Une histoire exemplaire

Forestville fête le cinquantième anniversaire de son existence comme municipalité. Cinquante années qui ont confirmé la permanence de la ville installée à l’embouchure de la rivière Sault-au-Cochon. Cinquante années qui ont permis la création, puis la fusion de deux entités municipales, la participation aux grands travaux d’Hydro-Québec à Labrieville et, surtout, l’enracinement des nombreuses familles pionnières.

Forestville peut même se targuer d’un double anniversaire : voilà quelque cent cinquante années. En effet, le pionnier Jean Raymond se construisait une maison quelques mois avant l’ouverture de la première usine de sciage du secteur. Toute l’histoire forestvilloise témoigne donc de la permanence et de l’abondance de cette ressource forestière qui est inscrite dans son nom, sinon dans sa destinée.

Deux périodes, deux récits

Cette histoire de Forestville comporte deux récits. Le premier, rédigé par Pierre Frenette, couvre l’histoire générale de la ville depuis ses origines jusque dans les années 1970. La documentation provient de différentes sources, en particulier de la Société historique de la Côte-Nord qui a accumulé depuis près de 40 ans un fonds d’archives unique en région.

La deuxième partie, sous la plume de Jacques Ross, rappelle les principaux événements des 25 dernières années. Il s’agit évidemment ici d’actualité dont l’information abondante provient essentiellement du Journal Plein jour. De par son expérience comme photographe, Jacques Ross s’est naturellement occupé de la présentation photographique du volume.