Baie-Comeau, le 23 mai 2018 | L’Aluminerie de Baie-Comeau et la Société historique de la Côte-Nord ont conclu une entente par laquelle l’Aluminerie confie à l’organisme ses archives visuelles à des fins de conservation et afin de les rendre accessibles à la population.

Pour Luc Bourassa, directeur des Ressources humaines, ABS et Communications à l’Aluminerie de Baie-Comeau :« Nous envisagions depuis quelques années déjà la façon d’offrir à ce matériel précieux des meilleures conditions d’entreposage que nos locaux ne le permettent afin d’en assurer la conservation. »

L’ensemble des archives remises à la Société historique pourront être consultées selon les modalités en vigueur à l’organisme. « L’histoire de l’Aluminerie de Baie-Comeau et celle de la ville sont intimement liées alors il était naturel d’en permettre l’accès à tous ceux qui, comme moi, s’intéressent à l’histoire », de confier monsieur Bourassa, lui-même coauteur d’un ouvrage paru à la fin de 2016, à l’aube du 60e anniversaire de l’usine, à partir de recherches effectuées notamment dans ces archives.

Pour le président Raphaël Hovington et l’archiviste Catherine Pellerin de la Société historique de la Côte-Nord : « Ce sont six décennies d’archives qui dormaient dans les sous-sols de l’Aluminerie et que nous pouvons ainsi rendre publiques, une contribution inestimable à notre savoir collectif. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au cours des prochaines semaines, le transfert des archives sera effectué graduellement par un groupe de bénévoles de la Société historique qui sélectionnera le matériel pertinent pour la création du Fonds d’archives Aluminerie de Baie-Comeau.

À propos de l’Aluminerie de Baie-Comeau

L’Aluminerie de Baie-Comeau compte sur une équipe de plus de 825 employés produisant quelque 280 000 tonnes métriques d’aluminium par année. Elle génère des retombées économiques de plus de 330 millions de dollars par année au Québec. En plus de l’Aluminerie de Baie-Comeau, les installations de fusion d’Alcoa au Québec regroupent l’Aluminerie de Bécancour inc.(ABI) et l’Aluminerie de Deschambault. Ces trois usines possèdent une capacité annuelle de production de près d’un million de tonnes métriques de lingot, de plaque et de billette. De plus amples renseignements sont disponibles à www.alcoa.com/canada.

-30-

Source :
Dominic Martin, chef des communications
418 296-7271
Dominic.martin@alcoa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *